Recherche

AFRICAN GUARANTEE FUND ET LE GROUPE UBA S’ASSOCIENT POUR SOUTENIR LES PME EN AFRIQUE PAR LE BIAIS D’UNE GARANTIE DE PORTEFEUILLE DE 50 MILLIONS DE DOLLARS US

African Guarantee Fund et United Bank for Africa (UBA) ont signé un partenariat qui permet à UBA d’accorder 100 millions de dollars US de nouveaux prêts aux Petites et moyennes entreprises (PME) dans les 20 pays africains où UBA, la banque internationale africaine, est présente.

Dans le cadre de cet accord, AGF soutiendra les activités de UBA en faveur des PME par le biais d’une garantie de portefeuille principale de 50 millions de dollars US, et facilitera le développement des capacités des nombreuses PME clientes de la banque.

S’exprimant lors de la cérémonie de signature, le directeur général de African Guarantee Fund, Jules Ngankam, a déclaré que le partenariat entre deux institutions panafricaines qui sont toutes deux en première ligne pour catalyser la croissance et le développement des PME, stimulera de manière significative la croissance économique sur le continent.

« Les Petites et moyennes entreprises, bien qu’elles soient l’épine dorsale de toutes les économies africaines – elles représentent 90 % du secteur privé et 60 % de tous les emplois – sont perçues comme risquées et n’ont donc qu’un accès limité au financement. Grâce à ce mécanisme de garantie et à l’aide au développement des capacités, nous réduirons les risques des PME, en accordant la priorité à celles qui sont détenues ou dirigées par des femmes et à celles qui appartiennent au secteur vert ».

Le directeur général du groupe UBA, Oliver Alawuba, qui a signé l’accord au nom de la banque, a déclaré que UBA restait engagée à soutenir les PME en Afrique, en particulier grâce à son réseau solide, qui s’étend sur 20 pays d’Afrique et les principales capitales financières mondiales.

«Nous activerons les propositions à valeur ajoutée de la banque pour les PME détenues par des femmes à travers l’Afrique grâce au programme AFAWA (Initiative pour favoriser l’accès au financement pour les femmes en Afrique) qui comprend l’octroi de prêts aux femmes à des taux plus concessionnels avec des conditions de garantie plus conviviales pour le client afin de combler le déficit de financement de 42 milliards de dollars auquel sont confrontées les femmes en Afrique», a déclaré M. Alawuba.

Dans le même ordre d’idées, des plateformes de développement des capacités seront mises en place gratuitement ou à des taux très réduits, tandis que les partenaires échangeront avec les gouvernements à travers l’Afrique pour créer et activer des environnements d’affaires plus favorables aux femmes. Ce partenariat permettra également d’étendre les propositions de la Banque en matière de financement vert à travers l’Afrique.

Ce partenariat fait suite à l’annonce faite par United Bank for Africa (UBA) Plc, et le Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) en septembre 2024, qui aidera la Banque à tenir son engagement de 6 milliards de dollars en faveur des PME à travers l’Afrique dans le cadre de l’initiative de la ZLECA.